A vos objectifs! Premier recensement photographique des monuments aux morts français.

La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale s’est associée à l’édition 2014 des Rencontres de la Photographie d’Arles dans la perspective de réaliser le premier recensement photographique de tous les monuments aux morts français.

 

monumentDans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale, ce projet revêt une importance particulière en valorisant les mémoires locales de la France et l’action des communes dans le centenaire. Le photographe et cinéaste Raymond DEPARDON a accepté de parrainer cette opération qui a pour objectif, la publication d’un livre et d’une exposition de l’ensemble de ces monuments aux morts, intitulée « 40 000 monuments pour 1 350 000 morts pendant 14-18 », lors des Rencontres de la Photographie d’Arles, du 7 juillet au 21 septembre 2014. Le département du Nord est particulièrement concerné par cette opération dans la mesure où l’Institut de Recherche Historique du Septentrion, laboratoire du Centre National de Recherche Scientifique  et de l’Université de Lille3, procède à la réalisation d’une base nationale des monuments aux morts qui ne pourra que s’enrichir des contributions qui lui seront apportées, notamment par votre intermédiaire.

 

Nous vous invitons à vous rendre sur le portail internet de la Mission du centenaire de la première Guerre mondiale (http://monuments.centenaire.org/rencontres-arles/depot/) ou sur celui des rencontres de la photographie d’Arles

( www.rencontres-arles.com/monuments_aux_morts) pour y déposer, avant le 15 mai 2014, sous forme numérique uniquement, toutes vos prises de vue selon le protocole suivant, recommandé par Raymond DEPARDON:

 

  1. Se mettre dos au soleil, ou, en intérieur, dos à la lumière dominante. Sinon attendre ou revenir!
  2. Prendre une première photo du monument sur son socle ou support.
  3. S’approcher. Prendre une deuxième photo sans le socle, gros plan du monument lui-même. Si possible en « contre-plongée » (du bas vers le haut, ciel ou plafond, en toile de fond).
  4. Une troisième photo plus libre et plus distante afin de situer le contexte dans lequel est installé le monument.

 

Il sera remis à tous les participants dont les photographies ont été sélectionnées, deux invitations pour visiter l’édition 2014 des Rencontres de la Photographie d’Arles.