DELINQUANCE ET EXTINCTION DE L’ECLAIRAGE PUBLIC, 2 THEMES BIEN DISTINCTS

 

Afin de répondre aux enjeux environnementaux et économiques de la société actuelle, de nombreuses communes, telle que Masny, ont fait le choix de procéder à l’extinction partielle de l’éclairage public durant la nuit. Une opération plutôt concluante pour la commune qui, depuis 2017, constate une réduction de quasiment 30% des consommations et des dépenses globales.
654 points lumineux sont en effet concernés par cette extinction de 23h00 à 4h00 du matin. Seules les rues départementales, qui traversent de long en large notre commune, restent aujourd’hui éclairées.
Les enjeux environnementaux:
Plus de la moitié de notre parc d’éclairage est actuellement composé de matériels obsolètes e
t énergivores. Certains candélabres en service ont plus de vingt cinq ans et comportent des lampes à vapeur de mercure, source d’énergie la moins efficace à ce jour! Il est donc important d’agir! Investir dans des solutions LED, beaucoup moins énergivores, est une nécessité. Pour ce faire, nous avons pu obtenir auprès des services de l’Etat, une subvention de 70 000 €, pour financer en 2018, une partie de la rénovation de l’éclairage public, à savoir 130 candélabres sur 958, installés sur l’ensemble de la commune ( 7 rues, dans le quartier de l’Epinette et 10 rues, dans la cité du Blanc Cul). La rénovation du parc total, soit 958 candélabres, représente un montant estimatif de l’ordre de 610 000 €.
Sécurité, la municipalité à l’écoute de ses administrés:
De nombreux administrés nous ont fait part de leur sentiment d’insécurité. Il est vrai qu’un lieu non éclairé est bien plus anxiogène. Et pourtant, on constate d’après les données des services de Police que, le nombre de délits aux heures d’extinction ne serait pas anormalement supérieur par rapport aux périodes nocturnes éclairées. D’ailleurs, le nombre de délits est en baisse depuis 3 ans, sur la commune.
Toutefois, soucieuse des préoccupations de ses administrés, la municipalité tenait à préciser que, les économies générées par l’extinction nocturne partielle de l’éclairage public et les bons résultats financiers 2018, vont permettre d’accélérer le programme de modernisation de celui-ci.